LES INSTANTANÉS

© Alain Pinochet

« L'émotion, l'humanité, la parole, le gîte, l'intelligence du propos par le choix des mots au couteau,

au fil du rasoir.

La chaleur des voix au bout d'une tournée des adresses où valse la vie.

Sonnez, toquez et ouvrez la porte, nous sommes tous là, concernés par les habitants qui nous emparent.

Je suis aussi ton voisin et je mords d'envie de t'entendre à nouveau.

Bravo aux audacieux Zavtra. »

ÉRIC BOUTAUD - Guide touristique de la ville de LIMOGES

LES INSTANTANÉS c’est une proposition du collectif Zavtra.

Et cette proposition elle consiste à organiser un parcours théâtral, d'appartement en appartement.

C’est à dire que, en quelque sorte, nous venons chez vous pour vous livrer quelque chose.

C’est à dire que, du coup, il y a une grande proximité, entre vous et nous, entre le public et le ou les acteur.trice.s.

Et cette proximité avec le public, et bien c’est l'acte fondateur de ce parcours.

Nous choisissons un quartier de la ville de Limoges, parce ce collectif est né dans ces rues,

dans ces endroits, dans ces instants où l’un et l’autre allons chez l’un et l’autre, et qu’ensuite on

marche dans la ville, et qu’on termine en chantant dans un bar ; nous choisissons deux ou trois ou quatre appartement,

lieux de vie, bars, dans lequel, le temps d’une soirée, nous allons déambuler ensemble.

Se rendre ensemble chez quelqu’un et, d’un coup alors, ce lieu devient celui des comédien.ne.s qui

s'emparent de cet espace, nous accueillent comme si c’était chez eux.

Nous entrons dans l'intimité de ces personnages qui nous livrent leurs histoires,

nous assistons à ces moments de vies,

ces photographies,

ces secondes,

éphémères,

par principe.

 

Il y a une volonté de proposer un format de spectacle qui va à la rencontre des habitants de notre ville,

dans les lieux mêmes où ils habitent,

délocaliser la boîte noire le temps d’une soirée,

comme pour dire que le lieu du théâtre est partout,

qu’on peut le trouver partout.

Une manière d’interroger l’espace et le temps.

Il y a la volonté de créer sous de la contrainte :

- une contrainte de temps (seulement 24 heures pour créer la forme proposée dans chaque appartement).

- une contrainte d’espace (des espaces relativement petits, chez l’habitant)

- et des règles du jeu (le comédien doit se transformer, cela doit durer 20 minutes, pas une de plus, etc.)

" Instantanés.

Un adjectif.

Au pluriel.

« Qui ne dure qu’un instant, qui se produit

soudainement, en un instant. »

Et dans ce laps de temps :

Prendre la parole.

Saisir ce moment.

Toute notre époque.

La raconter à plusieurs.

Se réunir en quatre fois 20 minutes.

Dans l’urgence et la fragilité d’une seconde.

Un adjectif.

Un collectif. "

LES INSTANTANÉS #1 -

22 et 23 novembre 2018 -

QUARTIER CARNOT -

- Suis-je en train de partir ?

Texte de NOLWENN PETERSCHMITT avec CLÉMENT DELPÉRIÉ

- Chez Rose.

Texte de MARIE-ANNE DENIS avec LÉA MIGUEL, MARIE-ANNE DENIS et GUILLAUME DELALANDRE

- Les rêveurs.

Texte collectif et texte de CATHERINE DORION avec TERESA LOPEZ CRUZ,

GUILLAUME LALOUX, TIMOTHÉE FRANÇOIS et ÉLISA DELORME

- CHANT POLYPHONIQUE au bar LE LIMOUSIN

LES INSTANTANÉS #2 -

20 décembre 2019 -

À L'IRRÉSISTIBLE FRATERNITÉ (COLLECTIF 748) -

- Les fans de LAGARCE 

avec les textes de JEAN-LUC LAGARCE (presque tous...) avec THOMAS DELPÉRIÉ, LÉA MIGUEL, GUILLAUME DELALANDRE, YANN KARAQUILLO, CLÉMENT DELPÉRIÉ ET ÉLISA DELORME

- PROJECTION du film J'ÉTAIS DANS MA MAISON ET J'ATTENDAIS QUE LA PLUIE VIENNE.